Un drôle de gars, ce Nallet

Pour parler d'un joueur en particulier ...
Ludovic RC
Messages : 19
Inscription : 07 mai 2010, 14:28

Un drôle de gars, ce Nallet

Message par Ludovic RC » 11 mars 2011, 09:58

J'ai rencontré Lionel Nallet il y a peu à Marcoussis, une drôle de rencontre et voici ce que j'en ai tiré, avec un peu d'humour, que je vous livre :
http://blog.rugbyconnection.com/lionel- ... deblayages

AbaRa
Messages : 6946
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par AbaRa » 13 mars 2011, 12:16

Je ne sais pas si tous le monde l'a vu ou tous le monde le savait déjà mais quand on lit l'article sur Chabal et Nallet ancien Berjalien :
Vous pensez à l’après-rugby ? Vous vous voyez devenir entraîneur ?


LN : Moi, non. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir mais je sais que je ferai une coupure après ma carrière. Moi, j’ai commencé à 6 ans, je suis arrivé à Bourgoin en 97 et je vais finir en 2012. Ça fera quand même un petit moment. J’aurais besoin de faire autre chose, de couper le lien. Après, je ne sais pas, on verra si ça me manque. En attendant, j’ai aussi l’entreprise que j’ai montée avec mon beau frère. On va d’ailleurs déménager et s’agrandir.
retraite pour Nallet en 2012 ?

Donc il joue actuellement son avant-dernière saison ?

chomelaregle
Messages : 5518
Inscription : 21 déc. 2009, 10:57

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par chomelaregle » 13 mars 2011, 14:57

AbaRa a écrit :Je ne sais pas si tous le monde l'a vu ou tous le monde le savait déjà mais quand on lit l'article sur Chabal et Nallet ancien Berjalien :
Vous pensez à l’après-rugby ? Vous vous voyez devenir entraîneur ?


LN : Moi, non. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir mais je sais que je ferai une coupure après ma carrière. Moi, j’ai commencé à 6 ans, je suis arrivé à Bourgoin en 97 et je vais finir en 2012. Ça fera quand même un petit moment. J’aurais besoin de faire autre chose, de couper le lien. Après, je ne sais pas, on verra si ça me manque. En attendant, j’ai aussi l’entreprise que j’ai montée avec mon beau frère. On va d’ailleurs déménager et s’agrandir.
retraite pour Nallet en 2012 ?

Donc il joue actuellement son avant-dernière saison ?
il me semble qu'ils ont prolongé tous les deux d'1 an la saison dernière, non?

AbaRa
Messages : 6946
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par AbaRa » 13 mars 2011, 16:20

ba oui ce qui fait que son contrat va jusqu'à 2012

et après la retraite ?

bob
Messages : 438
Inscription : 28 oct. 2010, 21:45

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par bob » 13 mars 2011, 16:49

ou une prolongation d'un an on peut pas savoir si il parle de la retraite ou juste la fin de son contrat

chomelaregle
Messages : 5518
Inscription : 21 déc. 2009, 10:57

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par chomelaregle » 13 mars 2011, 17:29

AbaRa a écrit :ba oui ce qui fait que son contrat va jusqu'à 2012

et après la retraite ?
bah il va sur ses 35 ans Nallet mine de rien... :mrgreen:
il a prolongé d'1 an, donc en fin de contrat la saison prochaine, il aura 35 ans et 1/2, je crois que c'est déjà pas mal :mrgreen:
Chabal va sur ses 34 ans, donc en fin de contrat la saison prochaine, il aura 34 ans et 1/2, ce qui est pas mal non plus.

j'espère que tous les 2 prendront leur retraite internationale après la coupe du monde,
et qu'ils feront une dernière saison de folie rien que pour leur club, à la Fabien Pelous.

Sebeuh93
Messages : 4747
Inscription : 08 janv. 2010, 22:42
Contact :

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par Sebeuh93 » 13 mars 2011, 19:16

Ils vont peut-être prolonger un peu pour connaître l'Arena92 ?
Ça fait quand même loin...

la crapouille
Messages : 2683
Inscription : 18 sept. 2009, 11:36

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par la crapouille » 16 mars 2011, 13:39

Nallet : "J'aurais pu être dans la charrette"

Ce mardi, quelques heures après l'annonce de l'équipe pour affronter le pays de Galles, le deuxième ligne du XV de France, Lionel Nallet, a devancé les questions des journalistes lors du point presse quotidien au CNR de Linas-Marcoussis, pour se lancer dans une autocritique sincère et surprenante...
Le match de l’Italie vous reste-t-il en travers de la gorge…

Lionel NALLET : (Il coupe). Sur l’Italie, si vous voulez bien, je vais faire les questions et les réponses. Je n’ai pas l’habitude de me cacher derrière un "on" ou un "nous". Je me suis trompé. Je suis passé à côté.

C’est-à-dire ?

L.N. : Je me suis rêvé en attaquant et pas en combattant. Je ne suis jamais entré dans mon match. Je suis quelqu’un qui visualise beaucoup avant les rencontres. Or, la semaine passée, je ne pensais qu’à des actions de jeu et pas au combat. J’ai beau avoir 61 sélections, ce sont des choses que je n’ai jamais faites. D’ailleurs, je ne sais pas le faire ! Je dois être un combattant, celui qui va là où cela pique. Face à l’Italie, je n’ai rien fait de tout cela. Et face à une nation comme l’Italie, si tu ne réponds pas dans le secteur du combat, tu n’existes pas.

Comment l’expliquez-vous ?

L.N. : Je me suis laissé porter par la vague. Toute la semaine, plusieurs fois, nous avons été prévenus qu’il fallait que l’on fasse attention à l’état d’esprit. Mais, personnellement, je n’aime pas et je n’en ai pas besoin, que l’on vienne me dire que je dois casser la tête en deux de mon adversaire. C’est mon job. Mais là, je ne l’ai pas fait. Je suis aussi coupable, sinon plus, que les six qui sont repartis à la maison. J’aurais pu, dû être dans la charrette. Mon rôle en équipe de France n’est pas d’être un suiveur. Je dois montrer l’exemple dans le combat. Aller au feu !

Le Tournoi est gâché, vous sentez-vous en danger par rapport au Mondial qui approche ?

L.N. : Je ne raisonne pas comme cela. Depuis dimanche, je n’ai qu’une pensée, le match de samedi. J’ai les Gallois dans ma ligne de mire. L’heure n’est pas au grand discours ou aux paroles. Place aux actes pour ma part ! Je n’ai pas envie de rester sur l’image donnée face aux Italiens. Quand tu es à la dérive, tu dois faire une démarche individuelle pour te relever. C’est comme cela que je conçois le rugby.

Le départ de Sébastien Chabal, votre ami ?

L.N. : Je suis déçu. C’est tombé sur lui, cela aurait pu être sur moi. Mais bon, je ne me fais pas trop de soucis pour lui. Il va vite rebondir. Personnellement, j’ai de la chance d’avoir une seconde chance.

Que faire face aux Gallois pour redresser la situation ?

L.N. : C’est très simple. Remettre la dimension du combat au centre des débats. J’ai hâte d’être à ce match. Il me tarde de me retrouver sur le pré.

Rugbyrama

Avatar de l’utilisateur
vincent
Messages : 2117
Inscription : 12 sept. 2009, 23:17
Localisation : Au Bar.

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par vincent » 20 mars 2011, 12:24

Énorme match face aux Gallois. Il m'a fait rêver.

Il sera en repos pour le match face au Toulousain ? C'est dommage.
Champion du challenge pronostic 2013 / 2014 / 2015 / 2017

Depuis 1882

racing77
Messages : 890
Inscription : 24 oct. 2009, 11:58

Re: Un drôle de gars, ce Nallet

Message par racing77 » 20 mars 2011, 12:38

vincent a écrit :Il sera en repos pour le match face au Toulousain ? C'est dommage.
Pas sur, loin de là meme...

Berbiz à toujours pris soin de la santé des internationaux (et c'est tout à son honneur), mais si NALLET est en condition pour jouer : le staff n'hésitera pas dans ce match décisif et capital pour le racing (c'est le moment de franchir 1 cap)

On a besoin de lui dans ces grands matchs autant dans le jeu que dans l'influence psychologique sur ces coéquipiers.

pourquoi pas NALLET jusqu'à la 50e, remplacé pour pas tirer sur la corde. Puis en repos le coup d'aprés à BAYONNE.

ALLEZ RACING :)

Répondre