Bodega!!

Discussions sur tout et sur rien
dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 23 oct. 2013, 09:33

vincent a écrit :Hahahaha c'est un article satirique de la boucherie ovalie...
http://boucherie-ovalie.org/2013/10/22/ ... per-rugby/
Je sais que la boucherie c'est satirique mais il serait capable de sortir un truc comme ca
Et generalement il y a toujours un fond de verité

dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 23 oct. 2013, 10:34

La suite de la serie "mort de la Hcup" :mrgreen:
La Coupe d'Europe au bord de l'implosion
Par AFP le 23/10/2013 à 10:08, mis à jour le 23/10/2013 à 10:13@RugbyramaFR
Les clubs français et anglais boycottent la réunion de la dernière chance alors que les provinces gallois les ont rejoints: la Coupe d'Europe est mise à mal.


La FFR garde toujours le silence
Les provinces galloises adhèrent au projet franco-anglais
Alors qu'une réunion de la dernière chance était prévue mercredi à Dublin, la Coupe d'Europe de rugby est au bord de l'implosion, mise à mal par le projet de compétition alternatif des clubs français et anglais, rejoint mardi soir les provinces galloises. Les clubs français et anglais, représentés par la Ligue nationale de rugby (LNR) et la Premiership Rugby, avaient annoncé qu'ils boycotteraient la réunion des actionnaires de l'ERC. "Il n'y aura aucun représentant de la Ligue (nationale de rugby, LNR) demain (mercredi) à Dublin. Et il n'y aura aucun représentant de la Ligue anglaise", a confirmé mardi soir à l'AFP le président de la LNR, Paul Goze.

Autour des dirigeants de l'ERC, la société organisatrice des deux compétitions continentales (Coupe d'Europe et Challenge européen), il n'y aura donc plus que les fédérations française, anglaise, écossaise, irlandaise, galloise et italienne. Les discussions s'annoncent vives après que les quatre provinces galloises (Cardiff Blues, Llanelli Scarlets, Neath-Swansea Ospreys et Newport-Gwent Dragons) ont affirmé mardi soir "leur soutien total aux nouvelles compétitions de la Rugby Champions Cup". "Alors qu'il reste des éléments de détails à confirmer, il est clair qu'il y a un nombre significatif d'avantages à ces nouvelles compétitions en termes d'égalité dans la gouvernance, le format, la qualification et la distribution (des bénéfices) entre les clubs qui y participent", expliquent-elles dans un communiqué commun.

Aux fédérations de se prononcer

Mais pour être valables, ces nouveaux tournois doivent recevoir l'aval des fédérations des six nations majeures -qui inscrivent les clubs dans les compétitions internationales- et de l'IRB (International board, organe suprême du jeu). Réunies autour de la même table, les fédérations débattront donc des positions qu'elles souhaitent adopter et clarifieront les engagements de leur équipes, comme les provinces irlandaises du Munster et du Leinster qui ont raflé cinq des huit derniers titres européens.

Les provinces galloises ont d'ailleurs envoyé un premier message à leur fédération en se disant "impatient[e]s de travailler avec (elle) pour soutenir leur effort à s'assurer que (leurs) équipes soient engagées dans des compétitions de forte valeur la saison prochaine". "Cette annonce est faite par les propriétaires des équipes galloises. Elle ne préjuge en rien de la décision de la Fédération galloise, que nous connaissons", a déclaré à l'AFP le président de l'ERC Jean-Pierre Lux. Jusqu'à présent, les fédérations celtes et italienne ont affirmé que leurs équipes ne s'engageraient pas dans une compétition qui n'aura pas "l'accord complet de l'IRB ou des fédérations (nationales) concernées". La Fédération française (FFR) avait, elle, officiellement jugé le 22 septembre ce projet "inadapté" et "hors de propos". La Fédération anglaise (RFU) a gardé le silence.

Clubs français et anglais semblent en passe de réussir leur pari. "Notre projet est plus vivace que jamais, affirme Paul Goze. On présentera la compétition dans les premiers jours de novembre mais ce ne sera pas révolutionnaire, elle ressemblera comme deux gouttes d'eau à la plateforme que nous avions proposée". Cette plateforme, formulée en juin 2012, demandait notamment une réduction de 24 à 20 clubs (six Français, six Anglais, six Celtes et Italiens et les tenants du titre de Coupe d'Europe et du Challenge européen). Tous seraient qualifiés au mérite (les six premiers du Championnat d'Angleterre, du Top 14 et de la Ligue celtique), ce qui mettrait fin aux quotas assurant la présence de trois équipes irlandaises, trois galloises, deux écossaises et deux italiennes. Pour le volet financier, les gains seraient répartis entre trois tiers égaux, au lieu de 25% aux Français, 25% aux Anglais et 50% aux Celtes et Italiens actuellement.

Avatar de l’utilisateur
fox844
Messages : 199
Inscription : 31 août 2010, 00:42
Localisation : Ile de France - Val de marne.

Re: Bodega!!

Message par fox844 » 23 oct. 2013, 10:56

Si cela peut donner des bases plus solides à une nouvelle coupe d'europe, et que finalement cela améliore les choses, pourquoi pas ?

Après la H-cup est bien encrée dans nos vies et dans celle du sport européen.

Wait and see, comme ils disent dans la perfide albion.
Image
Pyrénéens d'adoption (Bigourdan précisément),je regarde toujours les résultats du TPR, du FC XV Lourdes et du Stade Bagnerais.

Avatar de l’utilisateur
vincent
Messages : 2126
Inscription : 12 sept. 2009, 23:17
Localisation : Au Bar.

Re: Bodega!!

Message par vincent » 23 oct. 2013, 11:06

Au final ce qui nous manquera dans cette Hcup. C'est surtout le nom.
Ils veulent pas faire RCC ? Pour Rugby Carlsberg Cup -> []
Champion du challenge pronostic 2013 / 2014 / 2015 / 2017

Depuis 1882

dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 23 oct. 2013, 11:14

vincent a écrit :Au final ce qui nous manquera dans cette Hcup. C'est surtout le nom.
Ils veulent pas faire RCC ? Pour Rugby Carlsberg Cup -> []
Impossible puisque le sponsor sera Guinness donc on aura la G-cup a condition qu'ils arrivent a faire le point (G? :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
vincent
Messages : 2126
Inscription : 12 sept. 2009, 23:17
Localisation : Au Bar.

Re: Bodega!!

Message par vincent » 23 oct. 2013, 11:17

dorgda a écrit :
vincent a écrit :Au final ce qui nous manquera dans cette Hcup. C'est surtout le nom.
Ils veulent pas faire RCC ? Pour Rugby Carlsberg Cup -> []
Impossible puisque le sponsor sera Guinness donc on aura la G-cup a condition qu'ils arrivent a faire le point (G? :mrgreen: )
+1 pour la G-cup.
Champion du challenge pronostic 2013 / 2014 / 2015 / 2017

Depuis 1882

Avatar de l’utilisateur
fox844
Messages : 199
Inscription : 31 août 2010, 00:42
Localisation : Ile de France - Val de marne.

Re: Bodega!!

Message par fox844 » 23 oct. 2013, 14:09

Je sens que l'on va pouvoir faire beaucoup de jeux de mots avec le nouveau de la coupe d'europe !!!! :lol: :lol: :lol: :lol:
Image
Pyrénéens d'adoption (Bigourdan précisément),je regarde toujours les résultats du TPR, du FC XV Lourdes et du Stade Bagnerais.

dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 08 nov. 2013, 19:56

Le projet de Grand Stade de la FFR jugé "déraisonnable" par le Sénat
Par AFP le 08/11/2013 à 19:25, mis à jour le 08/11/2013 à 19:28@RugbyramaFR
Les auteurs du rapport sénatorial d'information sur le financement public des grandes infrastructures sportives, rendu public vendredi, se sont clairement positionnés contre le projet de construction du Grand Stade de la Fédération française de rugby (FFR) à Ris-Orangis, jugé "déraisonnable".
Le projet de Grand Stade de la FFR jugé "déraisonnable" par le Sénat Les rapporteurs "considèrent qu'il serait déraisonnable que la région Ile-de-France compte sur son sol deux stades d'une capacité de plus de 80 000 places sans club résident: les deux enceintes entreraient nécessairement dans une compétition farouche afin d'accueillir aussi bien des événements sportifs d'envergure que des spectacles (...), en nombre nécessairement limité. Une telle concurrence risquerait fort de mettre en péril le modèle économique d'au moins l'un des deux stades, sinon des deux, ce qui entraînerait un dommage financier considérable pour le(s) 'perdant(s)'", peut-on lire dans le rapport.

Jean-Marc Todeschini et Dominique Bailly, les deux rapporteurs PS de la mission, poursuivent en invitant l'Etat, dans son appréciation du projet de la FFR, "à prendre en compte qu'il va, dans les conditions actuelles, directement à l'encontre de ses intérêts de propriétaire du Stade de France".

Pour autant, ils "considèrent que la FFR doit se sentir 'chez elle' au Stade de France" et demandent à l'Etat de "poursuivre ses efforts afin qu'un accord de plus long terme (que celui arrivant à échéance en 2017, ndlr) puisse être conclu à la satisfaction de toutes les parties (...), option nettement préférable à la construction d'un nouveau très grand stade francilien sans club résident."

Le Stade de France situé à Saint-Denis, au nord de Paris, et la FFR ont conclu en septembre un accord jusqu'en 2017 pour l'accueil des matches du XV de France. La FFR a pour sa part le projet de construire, sur ses fonds propres et en recourant à un emprunt, un stade de plus de 80.000 places dans le sud de l'Ile-de-France à l'horizon 2018

dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 28 nov. 2013, 17:41

Réforme de la H Cup: La LNR fait machine arrière !
Par M.D. et S.V., avec A.B. le 28/11/2013 à 15:57, mis à jour le 28/11/2013 à 16:44@RugbyramaFR
Après de longs mois d’une guerre diplomatique sans merci, les clubs français ont décidé de se désolidariser de leurs homologues anglais et rester sous le giron de l’ERC. Les "British" iront-ils au boycott ? A n’en pas douter...


Cinq fédérations confirment le maintien d'une compétition ERC en 2014-15
Lapasset: "Le temps de l'IRB n'est pas encore arrivé"
Ce jeudi, près d’Orly, la Ligue Nationale de Rugby avait convoqué une réunion afin de réfléchir à la suite à donner au projet de Rugby Champions Cup, compétition parallèle qui avait été pressentie pour supplanter la H Cup. Mais selon nos informations, une bonne partie des dirigeants de la LNR auraient exprimé ce jeudi leur volonté de continuer à participer à la H Cup, par l’intermédiaire d’un vote.

Le résultat de ce suffrage est clair : les clubs français font donc machine arrière et, ipso facto, se désolidarisent des clubs anglais, lesquels souhaitaient vivement quitter le giron de l’ERC, la société commerciale gérant la coupe d’Europe depuis dix-huit ans. Devant cette majorité de représentants de la LNR se détournant du projet Rugby Champions Cup, le président du Racing, Jacky Lorenzetti, qui en était un fervent défenseur, aurait claqué la porte de la salle, passablement agacé. Pierre Camou, qui sort donc gagnant du bras de fer avec le président de la Ligue, Paul Goze, a toutefois laissé une porte ouverte quant à la réforme de la gouvernance de l’ERC.

Vers un boycott des clubs anglais ?

Vers quoi se dirige-t-on, aujourd’hui ? La coupe d’Europe 2014/2015 se disputera sous l’égide de l’ERC, mais sans les clubs anglais, lesquels appelleront probablement au boycott de cette compétition. Ceux-ci, engagés avec le diffuseur British Telecom, sont dans l’impossibilité contractuelle de briser ce contrat pour retourner dans le giron ERC, lié avec le rival Sky Sports. Une H Cup entre Français, Celtes et Italiens, alors ? Telle est l’issue du conflit à couteaux tirés ayant opposé l’European Rugby Cup aux clubs anglais et français pendant de longs mois. Rappelons que lors de la saison 1998/1999, les clubs anglais avaient déjà boycotté la compétition européenne, une décision ayant alors empêché Bath de défendre son titre européen.

dorgda
Messages : 10426
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Bodega!!

Message par dorgda » 29 nov. 2013, 15:27

Déraisonnable ou visionnaire ? Premier oral pour le Grand Stade FFR
Par AFP le 29/11/2013 à 14:23, mis à jour le 29/11/2013 à 14:42@RugbyramaFR
Le Grand Stade souhaité par la Fédération française de rugby à l'horizon 2018 a passé jeudi soir son premier oral pour convaincre le grand public de l'opportunité du projet, jugé démesuré par les uns, vital pour le développement du rugby pour d'autres.

Depuis quelques années, le rugby français a décidé qu'il ne voulait plus du Stade de France où il joue depuis 1998, mais qu'il lui fallait sa propre enceinte. Objectif: maîtriser l'agenda du XV de France et du Top 14, sans problèmes de "conflit de pelouse" avec le football, et profiter pleinement des retombées financières générés par les grands matches. Mais le dossier suscite bien des controverses. Et environ 500 personnes - élus locaux, riverains ou amateurs de rugby - ont participé jeudi à Ris-Orangis (Essonne) à la réunion d'ouverture du débat public concernant cette enceinte multimodale, prévue pour accueillir 82.000 personnes à partir de 2018.

Plus qu'un stade, une "arena" avec toit rétractable, pelouse mobile, musée et espaces VIP, confiée aux architectes qui ont conçu le stade de Wembley à Londres ou le Millenium Stadium de Cardiff. "Le projet a été lancé en 2009 pour que la FFR ait les moyens de ses ambitions", a expliqué son président, Pierre Camou: "Nous voulons avoir la liberté de jouer où et quand nous voulons, et ne pas devoir demander l'aumône aux autres". Une ambition essentielle pour l'économie du rugby, selon Paul de Keerle, directeur financier de la fédération. "Toute l'économie du rugby repose sur les matches du XV de France. Si la fédération ne peut pas jouer un match, en terme de revenus, c'est catastrophique", a-t-il expliqué, rappelant que les trois-quarts des recettes annuelles de la fédération provenaient des Bleus.
En concurrence avec le Stade de France

Le débat public, qui va durer quatre mois, devra permettre au rugby français de convaincre. Car tout le monde n'est pas aussi enthousiaste. Récemment, un rapport du Sénat a ainsi clairement pris position contre le projet, jugeant "déraisonnable" notamment la concurrence avec le Stade de France, sans aucun club résident dans aucune des deux structures. "Une telle concurrence risquerait fort de mettre en péril le modèle économique d'au moins l'un des deux stades, sinon des deux", estimait le rapport.

Jeudi, le public a posé d'autres questions, parfois avec véhémence: "Y aura-t-il toujours de la place pour le rugby amateur ?", "Quel sera l'impact sur nos impôts locaux ?", "Et moi, famille modeste, qu'est-ce que j'y gagne ?"... "Quid d'un club résident ?", a demandé un autre participant, alors que le Racing Métro joue à Colombes et le Stade français à Jean-Bouin. "Avoir un club résident qui joue tous les week-ends bloque tout le reste des spectacles sur l'année. Donc ce n'est pas la panacée", s'est défendu M. Camou.

La concurrence avec le Stade de France ? "Je ne vois pas ce qu'il y a d'inconvenant à ce que deux grands sports aient chacun leur enceinte", a-t-il assuré. "Nous sommes en période de crise, les usines ferment, est-ce bien pensé d'installer un stade de 82.000 places ?", a-t-on encore entendu. La construction serait financée par le privé, 600 millions d'euros réglés par la FFR sur ses fonds propres pour un tiers et par le recours à l'emprunt pour le reste, a-t-il rétorqué.

"A aucun moment l'argent public n'a été sollicité", a confirmé pour sa part Stéphane Raffalli, le maire de Ris-Orangis, ville de l'Essonne choisie pour accueillir l'enceinte. Mais l'argument ne suffira peut-être pas. A l'issue de sept réunions, les organisateurs feront remonter aux maîtres d'ouvrage - la FFR et les collectivités locales - les différentes observations du public. Avant de s'accorder trois mois de plus pour décider si le projet continue ou pas.
Et on devenait le club resident de ce stade? Parce qu'au rythme ou va l'arena autant regrouper ;)
D'ailleurs JL en mettant ses 300 millions aurais stabilisé le truc :P :arrow:

Répondre